Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 12:49

Les nouveautés de DS Automobile se font attendre. En effet, mis à part les restylages des DS 3, DS 4 et DS 5 de ces derniers mois, aucun nouveau modèle n’a était présenté. Cela va être corrigé en 2017 avec le premier SUV lancé en Europe. Il devait prendre le nom de DS 6.et sera dévoilé sous forme d’un concept car au salon de Genève 2017 puis sous sa forme définitive au salon de Francfort pour être commercialisé dans la foulé. Que savons-nous de ce futur SUV ?

Son positionnement va surprendre la plus part des confrères journalistes. En effet beaucoup imaginent que ce véhicule fera face aux Audi Q3 et Range Rover Evoque. DS Automobile prépare en réalité un concurrent à l’Audi Q5 avec ce DS 6. Il sera certes un peu moins long que le Q5 mais proposera une habitabilité semblable.

Le DS 6 sera malgré tout très imposant grâce à un capot horizontal, une grosse calandre « double wings » englobant l’emplacement de la plaque d’immatriculation et de grandes entrées d’air sous les phares. Ces derniers seront réduits à une toute petite surface horizontale et utiliseront la technologie 100% LED directionnels. Cette face avant sera donc proche de celle du concept car E-Tense.

De profil, le capot sera plus long que celui d’une DS 5 et les surfaces vitrées seront réduites comme sur les productions allemandes (rivales désignées). La ligne de caisse devrait formée une vague au niveau du passage de roue arrière et de la custode. Les passages de roues avant et arrière seront marqués par des élargisseurs d’aile en plastique pour connoter l’esprit SUV. Espérons qu’il sera possible de les choisir de couleur carrosserie à la commande pour un effet un peu plus haut de gamme. En outre des jantes de grand diamètre seront proposées. DS Automobile étudie aussi la possibilité d’opter pour des poignées de porte rétractables comme sur les Aston Martin ou Jaguar F-Type, donnant ainsi un aspect épuré et high-tech.

A l’arrière, la lunette sera réduite à sa plus simple expression compensée par une caméra de recul. Cela laisse penser que le coffre aura un bon volume d’un minimum de 500L. Les feux seront concaves et reprendront l’effet émaillé des concepts cars Divine et E-Tense si l’industrialisation le permet. Nous retrouverons aussi les doubles sorties d’échappement comme sur la DS 5.

L’intérieur se voudra très haut de gamme avec les fameux sièges bracelet de montre dont le design devrait toutefois être modernisé. Comme sur la DS 5, le conducteur sera séparé des passagers par une console centrale imposante futuriste et recouverte de matériaux de très bonne qualité. Toutes les technologies modernes seront disponibles avec entre autre la conduite semi-autonome dès 2018. L’habitabilité devrait être bonne pour la catégorie ce qui est indispensable pour un succès sur le marché chinois, l’une des cibles du SUV DS 6.

Coté technique, le DS 6 reposera sur la plateforme EMP2 de PSA commune aux Citroën C4 Picasso, Peugeot 308 et nouveau 3008 ce qui laisse supposer une excellente tenue de route. De plus ce futur SUV inaugurera chez PSA une toute nouvelle suspension pneumatique présageant d’un très bon rapport tenue de route/confort. Effectivement, les suspensions des prochains modèles de DS Automobile seront plus souples que sur les véhicules actuels sans perdre pour autant en efficacité.

L’offre moteur sera généreuse. Nous retrouverons ainsi les moteurs essences 1.2 Pure Tech de 130ch, les 1.6 THP de 165ch et 210ch. Pour les diesels seront présents le prochains 1.5 HDI de 130ch et les 2.0 HDI de 150ch, 180ch et 210ch. La plus part de ces moteurs pourront être dans un premier temps associés à une boite de vitesse manuelle ou automatique EAT6 voir EAT7 puis plus tard à une boite de vitesse automatique à double embrayage. Une version plus puissante du 1.6 THP n’est pas à exclure, Carlos Tavares souhaitant une multiplication des versions sportives sur les prochains véhicules commercialisés dans le groupe PSA.

En outre une version hybride essence devrait être commercialisée sur le DS 6 dans le courant de l’année 2018 avec une puissance cumulée d’un minimum de 300ch. Le(s) moteur(s) électrique(s) devrait(ent) entraîner les roues arrières transformant le DS 6 en 4 roues motrices. Le SUV DS 6 ne reprendra donc pas l’Hybrid4 diesel de la DS 5 pénalisée par boite de vitesse robotisée.

En ce qui concerne les tarifs, ce SUV DS 6 devait débuter à 29 000€.

Nous l’avons compris, ce prochain DS 6 est très prometteur et sera un réel concurrent de l’Audi Q5 tout en étant moins coûteux. Il sera le premier véhicule 100% DS et ouvrira le marché des SUV à la marque DS Automobile dès le second semestre 2017 avant l’arrivée en 2018 du petit SUV sur la base de la prochaine DS 3.

Partager cet article
Repost0

commentaires