Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 15:08
DS 5 THP 210 Sport Chic (2016).
DS 5 THP 210 Sport Chic (2016).

DS 5 THP 210 Sport Chic (2016).

DS a restylé en 2015 son vaisseau amiral, la DS 5. Nous avons pu prendre en main la DS 5 THP 210 Sport Chic. Cet essai est-il convaincant ?

 

Lors de ce restylage, la marque premium du groupe PSA la revu la face avant de sa DS 5. Les chevrons ont disparu au profit d’une calandre donnant plus de prestance mais perdant un peu de son caractère original. Les DS wings de la calandre se prolongent dans les phares équipés de LED. Ceux-ci associent la technologie LED Xenon pour un maximum d’efficacité. La DS 5 adopte aussi des clignotants défilant à LED. En ce qui concerne le profil et l’arrière, la DS 5 conserve le sabre et son profil qui lui permet de se démarquer de la production premium européenne.

Les jantes de 18 pouces sont inédites et renforcent l’aspect dynamique de l’auto.

 

A bord, peu de changement. Nous retrouvons le cockpit type aviation avec les fameux toggle switches sur la console centrale et au pavillon. L’apparition de l’écran tactile au centre de la planche de bord a permis la suppression de 12 boutons ce qui permet une meilleur ergonomie. De plus l’affichage tête haute en couleur est toujours présent. Il est réglable et toujours lisible – quelque soit l’ensoleillement. 

Les sièges et la casquette de tableau de bord peuvent toujours être recouvert de cuir Nappa. Il s’agit du même cuir que celui proposé en option chez Bentley et issu d’élevages de bœufs sans barbelé afin d’éviter d’en abîmer la peau. Ce cuir à la confection bracelet de montre est facturé 1 750€ sur notre finition haut de gamme Sport Chic. Nous pouvons noté qu’un cuir plus classique dans le monde de l’automobile est livré de série. A cela s’ajoute la présence généreuse de vrai aluminium bien fini dont le choix entre 3 finitions est disponible.

A l’aide des sièges aux réglages dans de multiples directions, il est très aisé de trouver la bonne position de conduite. De plus le volant dispose d’un méplat dans sa partie basse, cela facilite la monté dans le véhicule. En outre, les sièges avant chauffants et le siège conducteur massant sont très appréciables.

L’espace disponible à l’avant est généreux et la console centrale haute permet d’éviter les gestes trop amples afin de manipuler les commandes. Ainsi le levier de vitesse tombe bien sous la main et sa commande est agréable. L’espace à l’arrière est correct et le volume de coffre dans la moyenne avec 468l.

L’habitacle est baigné de lumière de série grâce au grand toit panoramique scindé en trois.

 

La DS 5 est disponible en 3 motorisations diesels (1.6 HDi 120ch, 2.0 HDi 150ch, 2.0 HDi 180ch), un hybride diesel (200ch cumulés), et deux essences (1.6 THP 165ch et 1.6 THP de 210ch). C’est ici la version essence de 210 chevaux que nous avons choisi d’essayer.

Cette motorisation est uniquement disponible en traction et associée d’une boite de vitesse manuelle à 6 rapports. Parmi les motorisations essences, la seule disponible en boite de vitesse automatique est la version de 165ch. Cette BVA permet un compromis confort/performance de très bon niveau et fait oublier rapidement la BMP6 par sa douceur.

La version de 210ch est réellement plaisante à conduire sur les grands axes et les petites routes. La direction est précise ; elle permet de placer facilement le véhicule en virage. La tenue de route est remarquable et le compromis avec le confort est excellent même avec la monte pneumatique de 19 pouces (ce qui n’était pas forcement le cas des premières DS 5 dotées d’une suspension plus ferme).

Le THP 210 est élastique ; il reprend avec vigueur quelque soit le régime moteur ce qui évite d’avoir à jouer avec le levier de vitesse. Les vibrations sont absentes dans l’habitacle qui est très bien insonorisé.

Le principal reproche qui peut être fait lors des phases de conduite est la présence d’un épais montant de pare-brise qui peut être gênant. De même la vision vers l’arrière n’est pas optimale ce qui est partiellement compensé par la présence d’une caméra de recul de série.

Au regard de la puissance, les consommations sont très correctes avec une moyenne en 7l et 8l tout type de parcours confondus.

 

La DS 5 THP 210 Sport Chic est proposé à 40 900€ et atteint 47 250€ en full option. Le rapport prix/équipement est bon si nous la comparons aux productions allemandes qui certes proposent des options supplémentaires mais pour lesquelles la facture s’alourdit beaucoup plus vite.

De plus, DS permet une personnalisation sans limite sur la DS 5 via les commandes spéciales. Les seules bornes sont notre porte-monnaie.

 

Nous l’avons compris cette DS 5 n’a pas a avoir honte sur tous les tableaux face aux productions allemandes plus récentes. Si nous voulons opter pour les équipements derniers cris tels que le régulateur actif, la lecture des panneaux de signalisation, il faut attendre le prochain SUV DS qui sera de taille semblable à la DS 5 et présenté au salon de Genève en mars 2017.

 

DS 5, habitacle, cuir "bracelet de montre".
DS 5, habitacle, cuir "bracelet de montre".
DS 5, habitacle, cuir "bracelet de montre".

DS 5, habitacle, cuir "bracelet de montre".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Aurélien 21/03/2020 22:07

Merci pour cet article sur cette motorisation méconnue et pourtant si plaisante et adaptée à ce vaisseau !