Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 20:13
PSA a acheté la marque Ambassador et envisage de mettre la main sur Opel et Vauxhall.

Rappelons le PSA Groupe compte trois constructeurs automobiles actifs : Citroën, DS et Peugeot et quelques constructeurs éteints tels que Panhard ou Talbot.

Ces derniers jours PSA Groupe ne se rassasie pas. En effet, après avoir acheté la marque Ambassador au constructeur Hindustan la semaine dernière, PSA est en négociation avec GM pour reprendre le duo Opel/Vauxhall.

 

Créée en 1958 la marque d’automobile indienne Ambassador a cessé sa production en 2014. PSA prend possession de ce nom après avoir signé un accord avec CK Birla Group pour produire et commercialiser localement des véhicules et groupes motopropulseurs à partir de 2020. L’investissement est limité puisqu’il n’a coûté que 11,2 millions d’Euro.

PSA souhaite ainsi concurrencer la Renault kwid, model ultra low-cost qui connaît un franc succès sur le marché indien. Cela permettrait de commercialiser un nouveau véhicule avec un nom iconique à l’horizon 2020 sans avoir à faire connaître une marque (Citroën ou Peugeot) et d’avoir une réelle cohérence des gammes des différents constructeurs du groupe PSA à l’échelon mondial.

 

En Europe, Opel est le pendant de General Motors, constructeur américain. En Grande Bretagne, les models Opel sont commercialisés sous le badge Vauxhall.

PSA Groupe et General Motors sont liés depuis 2012 avec la signature d’accords menant à la conception de véhicules Opel/Vauxhall sur les plateformes EMP1 et EMP2 de PSA. Ainsi Opel commercialisera le Crossland X à l’été 2017 cousin du remplaçant du Citroën C3 Picasso (le Citroën C3 Aircross) et le Grandland X en fin d’année 2017 cousin du Citroën C4 ou C5 Aircross.

Aujourd’hui PSA veut aller plus loin, étendre la coopération voir prendre le contrôle d’Opel. Il s’agit là d’un pari plus risqué car le couple Opel/Vauxhall a conclu en 2016 son 16ème exercice annuel consécutif dans le rouge. Le constructeur ne devrait revenir à l’équilibre qu’en 2018. Nous pouvons compter pour cela sur les talents de l’équipe de Calos Tavares.

Si il se confirme, le rachat d’Opel/Vauxhall devrait être officialisé dans les prochains jours.

 

Mais alors pourquoi PSA Groupe a-t-il un si gros appétit ? Simplement pour couvrir tous les marchés de la planète, réduire les coûts d’achat, d’étude, de conception et faire tourner à plein les usines. Le but de PSA Groupe est aussi de rester indépendant et de na pas être sujet de l’offre d’un géant de l’automobile.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires