Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2019 7 01 /12 /décembre /2019 21:12
Audi S4 Avant TDI 2019

Audi a restylé son break familiale A4 Avant et en a profité pour modifier la motorisation de la sportive S4.

 

A cette occasion le V6 essence de 354 chevaux a été remplacé par une version V6 diesel de 347 chevaux en France. Pourquoi ce choix ? Tout simplement pour minimiser le plus possible les émissions de CO2 et se rapprocher autant que faire se peut des objectifs imposés par la commission européenne. Allez y comprendre quelque chose. D’un côté le gouvernement nous fait de l’intox en demandant de ne plus acheter de véhicules au mazout et d’un autre côté la communauté européenne pousse les constructeurs à commercialiser de nouveaux véhicules diesel.

 

Au final, le conducteur y trouve-t-il son compte ? Oui. Ce V6 TDI est très plaisant à conduire. Grâce à son couple de 700Nm et aux 347 chevaux, le moteur de cette S4 TDI est plein à tous les étages. Le système Quattro permet des relances efficaces en sortie de virages. Sur route sinueuse, l’Audi S4 Avant est un vrai régale. Attention toute fois à l’arrivée rapide en virage serré, le poids important sur le train avant se fait alors sentir. Le 0 à 100km/h est réalisé en 4.9 secondes soit un dixième de plus que la S4 essence.

Pour obtenir ces accélérations, Audi a sortie la baguette magique. Il s’agit d’une seconde suralimentation générée par une compression électrique alimentée par une batterie Lithium-Ion de 48 volts logée dans le coffre en lieu et place de la roue de secours.

De plus, les vibrations dans l’habitacle sont limitées. Tout comme les claquements caractéristiques des véhicules diesels à peine perceptibles à froid. Ce tournemain est réalisé car à l’émission d’un son de V6 essence via les hauts parleurs. C’est bleufant tellement l’évolution de ces vocalises suivent réellement les monter en régime.

La motorisation diesel est simplement trahie par la zone rouge débutant à 5 000 tr/min.

 

La boite de vitesse à huit rapports est douce et efficace si ce n’est un léger retard à rétrograder en mode automatique. Les commandes sont douces et agréables quelque soit le paramétrage de conduite choisi. La suspension n’est jamais ferme à outrance, le rapport tenue de route/confort est excellent aux vues des performances proposées. Le confort n’est pas pénalisé par la présence de jante de 19 pouces.

 

A bord quatre adultes sont très bien installés, le cinquième étant pénalisé par la présence d’un important tunnel de transmission. Les fauteuils en cuir et/ou alcantara sont enveloppants et proposent des réglages électriques dans toutes les directions.

La planche de bord dispose du Virtual Cockpit avec un affichage personnalisable et d’un écran central permettant l’affichage du GPS et des paramétrages du véhicule. Ce second écran est petit par rapport à ce qui est proposé par les dernières productions. La climatisation dispose de commandes séparées.

L’ensemble des équipements de confort est présent de série ou en option. La liste des options est interminable comme sur toute production allemande qui se respecte.

Le volume de coffre est de 505 litres. Il est plus grand que celui de la berline 480 litres et se situe dans la moyenne de la catégorie.

 

Au niveau de la carrosserie, cette Audi S4  Avant conserve les deux doubles sorties d’échappements typiques des modèles S de la marque aux anneaux, l’une des deux étant malheureusement factice. Le badge S4 est apposé sur la malle arrière et sur la calandre.

Par rapport à la précédente version, le capot, les boucliers, la calandre et la signature lumineuse avant et arrière ont été harmonisés par rapport au reste de la gamme Audi.

 

Enfin, la consommation en conduite soutenue est de 13 litres au 100km environ. L’avantage du diesel se fait ici sentir.

 

Reste qu’à 76 630 € cette Audi S4 Avant n’est pas donnée. Elle justifie son prix par un équipements de série bien fourni et par des performances que seront apprécier par les papas pressés.

Audi S4 Avant TDI 2019
Audi S4 Avant TDI 2019
Partager cet article
Repost0

commentaires