Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 13:39

Voici une nouvelle version de la mini portant le nom de code F56. Elle est cette fois-ci disponible en 3 et 5 portes en attendant les autres versions.

 PA041081.JPG

Nous avons pu procéder à l’essai de la version Cooper S 3portes à l’occasion du mondial de l’auto 2014

.PA041077.JPG

 

Pour Mini tout est nouveau, plateforme, carrosserie, habitacle est moteur. Pour une personne non avertie ces différences ne sautent pas aux yeux. En effet la Mini Cooper S conserve le design qui  fait son succès : roues rejetées au quatre coins, pare-brise vertical et véhicule personnalisable à volonté.

PA041074.JPG

 

Pourtant cette nouvelle Mini 3 portes a grandi, elle affiche 98mm de plus que la précédente Mini. Et cette différence ne se retrouve pas à bord si ce n’est dans le coffre un peu plus logeable qui est désormais dans la moyenne de la catégorie

.PA041075.JPG

Les habitués de la Mini ne seront pas perdus. Les sièges fermes enveloppent toujours bien ; les basculeurs type aviation sont toujours présents sur le tableau de bord. Le GPS et l’ordinateur de bord s’affiche toujours au centre du gros disque centrale entouré de LED dont la couleur varie en du type de conduite adoptée, du régime moteur ou du régla de la climatisation ; mais il ne faut plus y chercher le tachymètre qui est désormais derrière le volant pour gagner en visibilité. De plus la qualité des matériaux et de l’assemblage ont fait un grand bon en avant. C’est là que résident les nouveautés à bord. Pour finir avec l’habitacle il est à noté que l’espace pour les passagers arrière est encore une fois compté et il parait difficile d’y loger confortablement 2 adultes pour un long parcourt.

 PA061096.JPGPA061097.JPG

Venons-en donc au confort de cette Mini Cooper S F56. Avec les suspensions de série, le confort a très nettement progressé surtout à basse vitesse et sur les pavés de la capitale sans que cela ne nuise au comportement ou au touché de route toujours très proche d’un gros kart comme nous aimons le dire. Avec l’amortissement piloté – option à 550€ sur cette Mini Cooper S - en mode sport cela se gâte franchement et pour que le confort devienne correct il faut atteindre une grande vitesse. Cette suspension est donc plus à conseiller aux pilotes roulant sur circuit qui attendront très probablement la prochaine déclinaison de la Mini John Cooper Works.

 

Parlons maintenant du plus intéressant concernant la nouvelle Mini Cooper S à savoir son moteur. Il est totalement nouveau et est à 100% de conception BMW. Il équipera aussi d’autres modèles du groupe. Déception lors de la pression sur le basculeur rouge start. Effectivement ce moteur grésille alors comme un quelconque quatre cylindres. Réjouissance lors des pressions sur l’accélérateur. Le moteur chante alors juste et n’oublie pas les « bloap bloap » au levé de pied. Les acousticiens ont bien travaillé.

Le moteur délivre 192ch à 4700tr/min et 30.6mkg à 1250tr/min avec l’overboost soit le couple de la précédente Mini John Cooper Works. Cela est confirmé par le ressenti lors des relances et par le chronomètre : 100 à 140km/h en 5.6s sur la quatrième rapport. Les autres performances sont aussi de premier ordre pour la catégorie : 0 à 100km/h en 6.7s et 233km/h en vitesse de pointe. Seules les DS 3 Racing et Audi S1 font mieux.

Ces relevés son fait en mode Sport. Il est en effet possible de choisir 3 modes de conduite : Green, Mid et Sport. Sur les deux premiers, il ne se passe rien ; c’est décevant. La gestion privilégie la consommation – 5.4L aux 100km en cycle mixte. En mode sport, les sensations sont exaltantes et nus prenons enfin du plaisir.

La version de la Mini Cooper S que nous avons essayée est dotée de la nouvelle boite de vitesse automatique. Elle est extrêmement douce en toute circonstance bien qu’a simple embrayage et choisit toujours le rapport le plus adapté. Elle n’augmente pas pour autant la consommation selon le constructeur.

 PA061098

Coté budget, cette Mini Cooper S est affichée a 25 000€. Cela parait alors raisonnable pour un véhicule premium de 192ch mais c’est sans compter toutes les options qu’il faut ajouter pou avoir un véhicule correctement équipé. Le tarif augmente ainsi de près de 50%. Le modèle essayé est alors proche des 36 000€.

Notons que certaines options sont des premières pour la catégorie comme l’affichage tête haute complet, le lecteur de panneaux, les projecteurs full LED…

 

 

En résumé, cette nouvelle Mini Cooper S BVA est une bonne surprise. Elle se veut en effet beaucoup plus polyvalente pour 2personnes et fait le sans faute coté feeling.

Partager cet article
Repost0

commentaires