Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 17:14
Le nouveau Peugeot 3008 (2016)
Le nouveau Peugeot 3008 (2016)
Le nouveau Peugeot 3008 (2016)
Le nouveau Peugeot 3008 (2016)

Le nouveau Peugeot 3008 (2016)

Vous cherchez un SUV moderne et trouvez le 5008 (cf article précédent) trop long, trop massif ? Le 2008 trop petit ? Et bien Peugeot vous propose en cette rentrée 2016 le nouveau 3008.

Contrairement à la première génération de Peugeot 3008, le nouveau n’hésite plus entre look de monospace et de SUV. Il est clairement dans le camp des SUV moderne avec un physique plus réussi.

La face avant est verticale et agressive. Elle forme un angle droit avec le capot qui est horizontal, c’est le cas sur tous les nouveaux modèles de la marque au lion. Sur le profil, la surface vitrée est très étroite et le toit est légèrement plongeant vers l’arrière ce qui donne un aspect solide et plus dynamique que sur le grand frère, le Peugeot 5008. Nous pouvons noter le présence d’un bandeau noir sous la lunette arrière, il dissimile les feux dont trois griffes rouges restent allumées de jour comme de nuit. Ce sera désormais la signature de toutes les Peugeot.

A l’intérieur, la planche de bord met un coup de vieux à toutes les productions concurrentes, aussi bien Nissan Qashqai, Renault Kadjar que celle du groupe Volksawagen. La présentation est futuriste avec le « I-Cockpit » qui est une grande dalle numérique de 12.3 pouces. Elle regroupe les informations pour le conducteur, est personnalisable et placée au-dessus du volant à méplat pour ne pas en cacher la visibilité. Au centre de la planche de bord est implanté un écran tactile réactif tel une tablette. Il permet les réglages des équipements périphériques tels que la clim, le GPS, la radio… Des raccourcis sont présents en dessous de l’écran sous forme de touches de pianos en alu très réussies.

La console centrale est très haute, certains estimeront que cela isole trop le conducteur mais participe à la sensation cocooning et avant-gardiste.

De plus, les sentiments de qualité et de finition de très bon niveau sont accentués par un revêtement en tissus sur une partie de la planche de bord est des contre-portes en plus de celui habituellement présent sur les sièges et contre-portes.

A l’arrière l’espace aux jambes par rapport au précédent Peugeot 3008 gagne 2cm. La banquette fixe est rabattable 1/3 2/3 et le siège avant est pliable permettant de charger des objets allant jusqu’à trois mètres.

Contrairement au prédécesseur le hayon s’ouvre en une seule partie et, en option, en passant le pied sous le par choc arrière. La contenance du coffre se veut plus généreuse (520 litres sous tablette en configuration 5 places) et plus facilement utilisable grâce à des formes cubiques. Notons la présence d’un double fond coulissant permettant de moduler la hauteur et surtout de rapprocher le chargement lorsque nous vidons le coffre.

Il est aussi possible de loger dans ce coffre une trottinette électrique avec un emplacement permettant de la recharger.

Ce nouveau Peugeot 3008 est plus qu’à jour en ce qui concerne les nouvelles technologies. Nous y retrouvons ainsi de nombreuses aides à la conduite telles que le freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement involontaire de ligne, la surveillance d’angle mort, la reconnaissance des panneaux de signalisation, phares 100% LED… Pour rendre les manœuvres plus aisées, l’acheteur du Peugeot 3008 pourra opter pour la vision 360°. Enfin, le nouveau 3008 étant privé de transmission intégrale, Peugeot propose un antipatinage optimisé « Grip Control » comme sur tous les autres SUV de la gamme.

Comme sur son grand frère le Peugeot 5008, la gamme de ce Peugeot 3008 s’articule autour de 5 niveaux de finition : Access, Active, Allure, GT Line et GT. Cette dernière GT sera proposée uniquement avec le 2.0 HDI de 180ch accouplé à la boite de vitesse automatique EAT6.

Dès le premier niveau de finition Access, le Peugeot 3008 propose un équipement complet : feux diurnes à LED (les projecteurs restent halogènes), reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, régulateur limiteur de vitesse, 6 airbags, Bluetooth, MP3, i-Cockpit et clim manuelle. Pour le style, le Peugeot 3008 se dote de jantes 17 pouces, d’une calandre chromée, d’un volant cuir et habillage façon carbonne.

La finition Active apporte au Peugeot 3008 les antibrouillards, l’alerte de franchissement involontaire de file, la clim automatique bi-zone avec l’écran tactile de 8 pouces, l’éclairage intérieur à LED, l’aide au stationnement arrière.

En finition Allure, Le Peugeot 3008 rajoute l’aide au stationnement avant, les vitres latérales et lunette arrière surteintées, le GPS 3D, le Pack Safety Plus (comprenant le freinage automatique d’urgent, l’alerte d’angle mort…), l’accès et démarrage main libre, les jantes 18 pouces…

De série sur la finition GT Line, le Peugeot 3008 gagne les projecteurs Full LED, des rétroviseurs et toit noirs, des jante 18 pouces bi-ton ou encore une planche de bord surpiquée.

Enfin la finition GT prévoit en plus des jantes 19 pouces les barres de toit en alu, des passages de roues élargis, des sièges en Alcantara et un revêtement intérieur chromé.

Sur ce nouveau Peugeot 3008 sont proposées quatre motorisations diesel (1.6 HDI 100ch BVM5, 1.6 HDI 120ch BVM6 ou EAT6, 2.0 HDI 150 BVM6, 2.0 HDI 180ch EAT6) et deux essences (1.2 PureTech 130ch BVM6 ou EAT6, 1.6 THP 165ch EAT6).

Les commandes sont dors et déjà ouvertes et les premières livraisons interviendront à partir du mois d’octobre 2016.

Nous découvrons ci-dessous la grille tarifaire. Toute les versions sont épargnée par le malus écologique sauf de 1.6 THP 165ch.

Essence

Peugeot 3008 1.2 PureTech 130 BVM6 Access : 25.900€
Peugeot 3008 1.2 PureTech 130 BVM6 Active : 27.700€ (+1.600€ pour le boîte EAT6)
Peugeot 3008 1.2 PureTech 130 BVM6 Allure : 30.450€ (+1.600€ pour le boîte EAT6)
Peugeot 3008 1.2 PureTech 130 BVM6 GT Line : 32.450€ (+1.600€ pour le boîte EAT6)

Peugeot 3008 1.6 THP EAT6 Allure : 33.750€ (malus 250€)
Peugeot 3008 1.6 THP EAT6 GT Line : 35.750€ (malus 250€)

Diesel

Peugeot 3008 1.6 BlueHDI 100 BVM5 Access : 27.400€
Peugeot 3008 1.6 BlueHDI 100 BVM5 Active : 29.200€

Peugeot 3008 1.6 BlueHDI 120 BVM6 Active : 29.900€ (+1.600€ pour le boîte EAT6)
Peugeot 3008 1.6 BlueHDI 120 BVM6 Allure : 32.650€ (+200€ pour le BVM6 Basse Consommation et +1.600€ pour le boîte EAT6)
Peugeot 3008 1.6 BlueHDI 120 BVM6 GT Line : 34.650€ (+1.600€ pour le boîte EAT6)

Peugeot 3008 2.0 BlueHDI 150 BVM6 Allure : 34.950€
Peugeot 3008 2.0 BlueHDI 150 BVM6 GT Line : 36.950€

Peugeot 3008 2.0 BlueHDI 180 EAT6 GT : 41.650€

Le nouveau Peugeot 3008 (2016)
Le nouveau Peugeot 3008 (2016)

Le nouveau Peugeot 3008 (2016)

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 12:26
Le nouveau Peugeot 5008 (2017)
Le nouveau Peugeot 5008 (2017)
Le nouveau Peugeot 5008 (2017)
Le nouveau Peugeot 5008 (2017)

Le nouveau Peugeot 5008 (2017)

Le feux arrière du nouveau Peugeot 5008 retent allumés même de jour.

Le feux arrière du nouveau Peugeot 5008 retent allumés même de jour.

Peugeot nous présente son nouveau 5008 quelques jours avant l’ouverture au Mondial de l’Automobile 2016.

Comme nous pouvions nous y attendre, ce Peugeot 5008 II abandonne le profil de monospace pour un look de baroudeur. Cela est indéniable : garde au sol rehaussé, protections en plastique noir tout au tour de la carrosserie, profil cubique (comme le nouveau Skoda Kodiaq). Pour donner un aspect costaud, la hauteur des surfaces vitrées est limitée comme sur les productions allemandes.

La face avant est très proche du nouveau Peugeot 3008 avec une calandre verticale et un pare choc qui lui est propre.

Par rapport à la première mouture, le nouveau Peugeot 5008 est allongé de 11cm pour atteindre 4.64m et le seuil de chargement plus haut de 11cm. Il sera donc plus difficile de placer de lourdes charges dans le coffre. Celui-ci se rattrape en proposant des formes cubiques facilitant l’utilisation de l’intégralité de son volume à savoir 780 litres en position 5 places (c'est-à-dire plus qu’un Skoda Kodiaq qui faisait déjà référence).

Ce coffre doté d’un hayon mains libres peut, selon les finitions et les pays, proposer deux sièges indépendants, escamotables dans le plancher et extractibles. Ils ne pourront servir que d’appoint ou pour des enfants. Peugeot propose aussi de loger à l’arrière une trottinette « e-Kick » ou un vélo électriques « e-Bike » dans un emplacement permettant de les charger.

Les passagers du second rang sont heureux. Ils bénéficient de 3 sièges indépendants, coulissants, escamotables de même largeurs et d’une habitabilité accrue avec 6cm en plus d’espace aux genoux.

L’espace dévolu au conducteur et à son passager avant est identique à celui du nouveau Peugeot 3008 dont la planche de bord est intégralement reprise. Le nouveau 5008 bénéfice ainsi d’une planche de bord moderne à l’ergonomie et la finition soignée avec un « I-Cockpit » placé au dessus du volant qui est doté de deux méplats pour ne pas gêner la vision de l’écran. Cet « I-Cockpit » est un combiné d’instrumentation numérique de 12.3 pouces à l’affichage personnalisable par le conducteur. Les commandes et informations secondaires sont relayées sur un écran tactile de 8 pouces au centre de la planche de bord tel une tablette qui peut être équipé de la fonction MirrorScreen permettant l’affichage de l’écran de notre téléphone.

Ce nouveau Peugeot 5008 est plus qu’à jour en ce qui concerne les nouvelles technologies. Nous y retrouvons ainsi de nombreuses aides à la conduite telles que le freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement involontaire de ligne, la surveillance d’angle mort, la reconnaissance des panneaux de signalisation, phares 100% LED… Pour rendre les manœuvres plus aisées, l’acheteur du Peugeot 5008 pourra opter pour la vision 360°. Enfin, le nouveau 5008 étant privé de transmission intégrale dans l’attente de l’arrivée de la version essence hybride rechargeable fin 2018 voir 2019, Peugeot propose un antipatinage optimisé « Grip Control » comme sur tous les autre SUV de la gamme.

La gamme de ce Peugeot 5008 s’articule autour de 5 niveaux de finition : Access, Active, Allure, GT Line et GT. Cette dernière GT sera proposée uniquement avec le 2.0 HDI de 180ch accouplé à la boite de vitesse automatique EAT6. Sur le reste de la gamme, sont proposées trois motorisations diesel (1.6 HDI 100ch BVM5, 1.6 HDI 120ch BVM6 ou EAT6, 2.0 HDI 150 BVM6) et deux essences (1.2 PureTech 130ch BVM6 ou EAT6, 1.6 THP 165ch EAT6).

Nous l’avons compris Peugeot remet son 5008 au goût du jour en proposant une carrosserie de SUV, une habitabilité de monospace 7 places, des équipements et motorisations technologiquement avancés. Ce Peugeot 5008 sera présenté au publique lors du Mondial de l’Automobile de Paris qui ouvre ses portes le 1er octobre 2016 puis commercialisé à partir de février 2017, soit en même teamps que ses plus grands concurrents : Volkswagen Tiguan XL et Skoda Kodiaq. Il ne resta plus qu’à nous rendre sur le stand Peugeot pour le découvrir…

Planche de bord du nouveau Peugeot 5008 (2017)

Planche de bord du nouveau Peugeot 5008 (2017)

Coffre du nouveau Peugeot 5008 (2017)

Coffre du nouveau Peugeot 5008 (2017)

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 10:57

Oui la banque BNP a officialisé la présence d’un concept car sur le stand de Renault au Mondial de l’Automobile de Paris à la place du constructeur français. Ce véhicule s’appelle Renault NextTwo. Il s’agit d’une voiture autonome qui embarque le meilleur de la technologie de Renault. La Renault NextTwo est une voiture à laquelle de conducteur peut déléguer la conduite ; phase pendant lesquelles le conducteur pourra par exemple effectuer des achats en ligne. Le concept car est aussi capable de localiser des places de stationnement libres et de s’y garer en toute autonomie.

Il ne reste plus qu’à découvrir la carrosserie du Renault NextTwo. PSA qui teste des voitures autonomes depuis plusieurs mois va-t-il emboîter le pas à Renault ?

Une chose est certaine, la mise au point de véhicule totalement autonome est difficile. Il est en effet compliqué de cumuler la conduite autonome et humaine sur des routes communes. Cela se confirme avec les accidents constatés sur les Tesla. De plus, le système de conduite 100% autonome est assez coûteux et ne se généralisera donc pas immédiatement. Nous allons encore garder les mains sur les commendes pendant quelques temps.

Rappelons-le, le gouvernement a autorisé l’expérimentation de véhicules autonomes sur les routes françaises le 3 août 2016.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 13:25
Skoda Kodiaq (2016)
Skoda Kodiaq (2016)
Skoda Kodiaq (2016)

Skoda Kodiaq (2016)

Un mois tout juste avant l’ouverture des portes du Mondial de l’automobile au public, Skoda dévoile sont tout premier grand SUV : le Skoda Kodiaq.

Ce Kodiaq est massif, robuste ; c’est du moins la première impression qu’il laisse. Cela est en partie dû à ses dimensions très importantes pour la catégorie : 4.70m de long, 1.88m de large et 1.68m de haut. C’est beaucoup plus que ses concurrents que sont les Nissan X-Trail et nouveau Renault Koleos. Cela se traduit par une très grande habitabilité, les passagers avant sont à l’aise et l’espace est royal en deuxième rangée dont la banquette 2/3 1/3 est coulissante en deux parties et inclinable ce qui est appréciable pour les grand parcours. Cependant la sellerie et un peu trop ferme. La troisième rangée est, quant à elle, correcte pour deux petits enfants mais inconfortables pour deux adultes lors de longs trajets. Il s’agit ici plus de places d’appoint comme chez les concurrents SUV ou monospaces conpacts 7 places. Et le coffre ? Il est géant : 270L en configuration 7 places, 630L en 5 places est 2 065L lorsque la deuxième est troisième rangés sont rabattues. Les actuels SUV concurrents sont largement battus. Nous sommes ici très proches des volumes d’un monospace compact de référence : le Citroën C4 Grand Picasso.

L’ergonomie de la planche de bord est proche du sans faute tout comme la finition équivalente à celle des Volkswagen. A la commercialisation, les compteurs a aiguilles traditionnels seront proposés, puis un écran personnalisable (le Virtual Cockpit), comme sur les Audi et prochains Peugeot 3008 et 5008, sera proposé peu de temps après le lancement commercial. L’écran central tactile de 9.2 pouces est à la fois simple d’utilisation et rapide ; il regroupe toutes les fonctionnalité de la voiture exceptées les commandes de climatisation placées en dessous.

Les rangements sont vastes et nombreux : bacs de porte, double boite à gant, rangement sous l’accoudoir central… Un espace est aussi prévu afin de recharger son téléphone portable par induction. Le Skoda Kodiaq pour aussi être doté d’un freinage automatique en cas de détection d’obstacles, d’une détection des piétons et d’une assistance à la conduite dans les embouteillages jusqu'à 65km/h. Autre technologie sur les Kodiaq, la voiture pourra prendre le contrôle de la direction de la remorque pendant les marches arrière lente.

Coté astuces, un parapluie est dissimulé dans les portes, comme chez Rolls-Royce, un élément en caoutchouc se déploie afin protéger les portes de chocs lors de leurs ouvertures, le couvre bagages peut se ranger sous le plancher du coffre qui est réversible et dont l’une des faces est plastique pour un nettoyage aisé. De plus, la lampe nomade du coffre possède une face aimantée permettant ainsi de la fixer sur la carrosserie pour changer une roue de nuit par exemple. Ce Skoda Kodiaq est aussi muni de séparations de coffre à scratch pour caler les objets, ce qui n’est pas forcement résistant dans le temps. Enfin comme sur la plus part des dernières productions automobiles, la banquette est rabattable depuis le coffre pour former un plancher plat.

Le Skoda Kodiaq sera proposé lors du lancement en mars 2017 en trois finitions : Active, Ambition et Style. Les équipements et tarifs ne sont pas encore connus. Nous savons simplement que les deux premiers niveaux de finitions proposeront des jantes de 17 pouces, la Style des jantes de 18 pouces ; il sera possible d’opter pour des jantes de 19 pouces en option.

En ce qui concerne les motorisations, cinq moteurs sont au programme à la commercialisation.

Essence

1.4 TSI 125ch en boite de vitesse manuelle, 4x2

1.4 TSI 150ch en boite de vitesse manuelle ou DSG, 4x2 ou 4x4

2.0 TSI 180 ch DSG, 4x4.

Diesel

2.0 TDI 150 ch en boite de vitesse manuelle ou DSG, 4x2 ou 4x4

2.0 TDI 190ch DSG, 4x4.

Le prix d’accès à la gamme devrait être aux alentours de 25 000€. Nous l’avons compris, les Nissan X-Trail, Renault Koleos, Volkswagen tiguan XL et autre Peugeot 5008 ont du soucis à ce faire. Les deux derniers SUV cités seront présentés lors du prochain Mondial de l’Automobile de Paris du mois d’octobre 2016.

Skoda Kodiaq, habitacle (2016).
Skoda Kodiaq, habitacle (2016).

Skoda Kodiaq, habitacle (2016).

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 12:09
Nouvelle Citroën C3 (2016).
Nouvelle Citroën C3 (2016).
Nouvelle Citroën C3 (2016).

Nouvelle Citroën C3 (2016).

Citroën a présenté sa nouvelle citadine polyvalente, la C3, en juin et livre aujourd’hui les premières informations concernant les finitions, motorisations et prix.

En ce qui concerne le style extérieur, cette nouvelle Citroën C3 laisse de coté les rondeurs des deux premières générations pour se tourner vers un look plus baroudeur à l’image de sa grande sœur Citroën C4 Cactus. Elle se veut tout de même moins clivant car les Airbumps sont plus fins et disponible de série que sur le niveau de finition supérieur. Toujours pour le coté de petit SUV, nous retrouvons des passages de roues marqués en plastique noir, plastique qui recouvre aussi généreusement les pare-chocs.

Les feux avant sont placés sur 3 niveaux comme sur toutes les dernières productions de Citroën : feux diurnes, feux de route puis antibrouillards.

Citroën avec sa nouvelle C3 vise une clientèle beaucoup plus jeune et avide de personnalisations. Il est ainsi possible d’opter pour une carrosserie bi-ton (36 combinaisons possibles), de choisir la couleur des rétroviseurs extérieurs, des enjoliveurs d’antibrouillards et d’une insert dans les Airbumps. De plus, comme sur le cousine premium DS 3, il est possible d’ajouter des stickers que Citroën promet originaux.

A l’intérieur, la planche de bord est épurée, sobre. Nous pouvons regretter un recul de qualité des plastiques plaçant ainsi la nouvelle Citroën C3 au niveau d’une Renault Clio et un cran au-dessous de la meilleure Peugeot 208. Cela n’empêche pas à la Renault Clio d’avoir un énorme succès commercial. Espérons qu’il en sera de même pour cette C3. Il est à noter que l’ajout d’éléments textiles sur la planche de bord (tissus ou cuir synthétique au choix) rehaussent nettement la qualité perçue. L’originalité de la planche de bord de cette Citroën C3 est in avantage indéniable face à l’austérité de ses concurrentes.

L’écran tactile commandant la plus part des fonctions est implanté un peu bas, il nécessite de quitter le route des yeux pour le commander ; Citroën explique que cela est voulu pour éviter les reflets du soleil. Deux bons points sont à relevés : pour plus de simplicités et de rapidités des touches de raccourcis sont présentes sur les cotés de l’écran et le rebord inférieur crée un décroché afin que l’utilisateur puisse y reposer ses doigts et ainsi être plus précis lors des contacts avec l’écran.

Les sièges sont larges et la mousse est extrêmement moelleuse. Le confort est évident à l’arrêt ; il reste à confirmer lors de tests routiers. La banquette arrière est plus accueillante que dans la C3 de génération précédente avec un gain de 3cm de garde au toit et de 1cm en espace aux jambes (grâce à un plus grand empattement). Le maintien latéral à l’arrière sera aussi à vérifier lors d’essai.

Les rangements sont quant à eux très nombreux et logeables. C’est là un net avantage par rapport à ses concurrentes (Peugeot 208, Renault Clio, Volkswagen Polo…).

Mais la principale nouveauté à bord de cette Citroën C3 est l’implantation d’une DashCam derrière le rétroviseur intérieur. Appelée ConnectedCam chez Citroën, cette caméra permet de filmer ou prendre des photos de paysage, par exemple, lors du trajet et de les partager sur les réseaux sociaux via une application un fois à l’arrêt. L’autre intérêt de cette caméra est de garder automatiquement en mémoire les derniers instants avant une collision. La nouvelle Citroën C3 est actuellement la seule voiture de son segment à proposer cette équipement.

Notons que le pare-brise Zénith de la précédente génération n’est plus disponible mais est remplacé par un toit en vers panoramique fixe et optionnel.

Cette Citroën C3 conserve le volume de coffre de la précédente génération et reste une des meilleures de la catégorie avec 300L sous la tablette. La banquette est rabattable en 2/3 1/3 mais ne forme pas un plancher plat avec le coffre. Afin d’éviter cela Citroën aurait pu opter pour un plancher à double fonds comme sur le C3 Picasso.

L’entrée de gamme est proposé à 12 950€ avec la C3 essence 68 PureTech en finition "Live" ; c'est-à-dire 650€ de moins que la génération précédente. Elle inclut dans sa dotation de série le Pack Safety (alerte de franchissement involontaire de ligne, reconnaissance des panneaux de vitesse), le régulateur-limiteur de vitesse, le volant réglable en hauteur et en profondeur.

La finition "Feel" s'enrichit de la climatisation, le système audio MP3, le kit mains libres Bluetooth et la prise USB ainsi que les rétroviseurs électriques et dégivrants. Esthétiquement, la C3 reçoit les feux diurnes à LED, les antibrouillards et les élargisseurs d'ailes et bas de caisse noirs.

La finition "Shine" pour sa part ajoute notamment l'aide au stationnement arrière, de la climatisation automatique, d'un écran tactile 7'' avec fonction MirrorScreen (permet de dupliquer l'affichage de son smartphone sur l'écran intérieur), des phares et essuie glaces automatiques et des fameux Airbumps. Elle profite par ailleurs d'un toit Noir Onyx.

Les Airbumps sont en option à 200€ sur la finition "Feel" et indisponibles sur la version d'entrée de gamme. Toujours au chapitre équipements supplémentaires, il faut compter 500€ pour le toit panoramique, là encore un option et non disponible sur le 1er niveau de finition. Quant à la caméra de recul (250€) et l'accès et démarrage mains libres (350€), ils sont réservés à la C3 haut de gamme "Shine".

Enfin la ConnectedCam est proposé contre un supplément de 450€ sur "Feel" et de 270€ sur le haut de gamme "Shine".

La nouvelle Citroën C3 souffle donc un vent de fraîcheur sur le segment des citadines polyvalentes et propose une technologie embarquée au goût du jour.

L’offre moteur de cette nouvelle Citroën C3 est comparable à celle de la concurrence avecée avec le moteur trois cylindres essence PureTech de 68, 82 et 110 ch, et les diesels BlueHDI 75 et 100 ch. Il sont au lancement tous associé à une boite de vitesse manuelle. La boîte de vitesse automatique EAT6 arrivera peu de temps après la commercialisation qui sera dans le mois de septembre 2016.

Nous retrouvons ci-dessous l’intégralité des prix de lancement de cette nouvelle Citroën C3.

Essence

PureTech 68 BVM Live: 12.950 €
PureTech 68 BVM Feel: 14.500 €

PureTech 82 BVM Live: 13.750 €
PureTech 82 BVM 105g Live: 13.850 €
PureTech 82 BVM Feel: 15.300 €
PureTech 82 BVM Shine: 17.100 €

PureTech 110 Stop&Start BVM Feel: 16.900 €
PureTech 110 Stop&Start BVM Shine: 18.700 €

Diesel

BlueHDI 75 Stop&Start BVM Live: 15.550 €
BlueHDI 75 Stop&Start BVM 83g Live: 15.650 €
BlueHDI 75 Stop&Start BVM Feel: 17.100 €

BlueHDI 100 Stop&Start BVM Feel: 18.300 €
BlueHDI 100 Stop&Start BVM Shine: 20.100 €

Nouvelle Citroën C3 (2016).
Nouvelle Citroën C3 (2016).
Nouvelle Citroën C3 (2016).

Nouvelle Citroën C3 (2016).

Partager cet article
Repost0
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 14:08
Renault Scénic 2016
Renault Scénic 2016
Renault Scénic 2016

Renault Scénic 2016

Renault Grand Scénic et Renault Scénic 2016

Renault Grand Scénic et Renault Scénic 2016

Les nouveaux Renault Scénic et Grand Scénic présentés au printemps peuvent être commandés dès le 1er septembre 2016 ; les premiers modèles circuleront sur nos routes à partir de la mi-octobre 2016.

Le style est en complète rupture avec le précédent model. Le nouveau Scénic se veut beaucoup plus dynamique avec un décrochement de la ligne de caisse au niveau de la porte arrière, des jantes 20 pouces personnalisables sur toutes les finitions et un avant rappelant le Renault Espace F1 des années 90. Il y a pire référence. Comme sur toutes les nouvelles Renault, si la carrosserie donne une excellente impression de qualité, l’intérieur est en retrait par rapport aux meilleurs concurrents (Citroën C4 Picasso ou VW Touran).

Coté moteur, l’offre du nouveau Renault Scénic et Renault Grand Scénic est complète en Diesel (dCi 95, dCi 110, dCi 110 Hybrid Assist, dCi 130 et dCi 160) mais limitée en essence (TCe 115 et TCe 130).

La gamme s’articule autour de 5 niveaux de finitions.

Le premier niveau Life est uniquement proposé sur le dCi 95 et le TCe 115.

celle-ci comprend climatisation manuelle, 4 vitres électriques, stop/start, détection des panneaux de limitation de vitesse, freinage d'urgence automatique, feux de jour à LED, feux antibrouillard mais aussi les fameuses roues de 20 pouces...en tôle avec enjoliveurs.. Relativement modeste en équipement, il est accessible à partir de 23.700€, il s’agit plus d’un prix d’appel pour lequel Renault ne pense pas faire beaucoup de volume.

Sur le deuxième niveau de finition Zen, les Renaut Sénic et Grand Scénic sont nettement mieux équipés en offrant notamment feux et essuie-glaces automatiques, climatisation automatique bi-zone, alerte de franchissement de ligne, tableau de bord numérique configurable, accès et démarrage mains-libres, écran tactile central, prises 12V à l'arrière et dans le coffre, rangements supplémentaires et jantes en alliage.

La finition Business inclut en plus GPS, aide au stationnement avant et arrière ou encore détection de fatigue. Il s’agit de la seule finition proposant de série la troisième rangée de sièges permettant de bénéficier de 7 places. C’est une option à 600€ sur le reste de la gamme. Renault aurat-il oublié la vocation de son Grand Scénic ?

Le haut de gamme Intens ajoute aides au stationnement (avant, arrière et latérale), détection de fatigue, caméra de recul, surveillance d'angle mort, rétroviseurs rabattables électriquement, système multimédia R-Link 2 avec GPS et écran tactile de 8,7 pouces, système de repli des sièges "One-Touch", vitres arrière teintées ou encore projecteurs à LED.

Enfin, la série spéciale de lancement Edition One, disponible uniquement sur le Renault Scénic, se dote d'une robe blanc nacré avec un toit noir et dispose d'une sellerie en cuir gris clair avec sièges avant électriques chauffants et massants, d'un système audio Bose à 12 haut-parleurs et d'un toit en verre panoramique fixe.

Nous trouvons ci-dessous les prix des Renault Scénic aux quels il faut ajouter 1300€ pour le Renault Grand Scénic.

Essence
Scénic TCe 115 BVM Life : 23.700€
Scénic TCe 115 BVM Zen : 25.800€

Scénic TCe 130 BVM Zen : 26.500€
Scénic TCe 130 BVM Business : 27.100€
Scénic TCe 130 BVM Intens : 29.100€
Scénic TCe 130 BVM Edition One : 32.100€

Diesel
Scénic dCi 95 BVM Life : 25.200€

Scénic dCi 110 BVM Life : 26.200€
Scénic dCi 110 BVM Zen : 28.300€ (EDC +1500€)
Scénic dCi 110 BVM Business : 28.900€ (EDC +1500€)
Scénic dCi 110 BVM Intens : 30.900€ (EDC +1500€)

Scénic dCi 110 Hybrid Assist BVM Zen : 29.300€
Scénic dCi 110 Hybrid Assist BVM Business : 29.900€
Scénic dCi 110 Hybrid Assist BVM Intens : 31.900€

Scénic dCi 130 BVM Zen : 29.600€
Scénic dCi 130 BVM Business : 30.200€
Scénic dCi 130 BVM Intens : 32.200€
Scénic dCi 130 BVM Edition One : 35.200€

Scénic dCi 160 EDC Intens : 35.200€
Scénic dCi 160 EDC Edition One : 37.600€.

Renault Scénic

Renault Scénic

Partager cet article
Repost0
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 12:10
Volkswagen

Volkswagen

Personne ne l’ignore, Volkswagen est touché par une affaire de moteurs Diesel truqués depuis 1an. En effet, VW est suspecté d’avoir implanté un ou plusieurs logiciel dans certains moteurs Diesel 2.0TDI afin de diminuer considérablement les émissions polluantes lors des phases d’homologations. Mise à par une tromperie sur les chiffres de rejet de gaz, cela n’a aucune conséquence lors de l’utilisation du véhicule par son propriétaire.

Rien qu’aux Etats-Unis 475 000 véhicules sont concernés. Outre Atlantique deux solutions sont proposées aux propriétaires de véhicules incriminés : soit une réparation, soit le rachat du véhicule par VW. Selon l’agence Bloomberg, un mois après que la mesure ait été actée par la justice, près de la moitié des propriétaires ont opté pour le rachat et seulement 0.05% l’ont refusé. En septembre 2016, une modification des moteurs touchés devrait être validée par la justice américaine et les propriétaires pourront alors changer d’option. Les clients auraient jusqu’en 2018 pour faire leur choix, date à laquelle VW devra avoir retirer 85% des voitures concernées.

Le coût pour VW pour les Etats-Unis et pour certains 2.0TDI devrait être de 10 milliards de dollars soit 9 milliards d’Euros. Ce montant pourrait s’alourdir puisqu’une enquête sur les moteurs 3.0TDI commercialisés par Audi est Porsche est en cours. Rappelons le, ces deux marques font partie du groupe Volkswagen.

Coté constructeurs français, Renault a aussi été suspecté suite à un grand écart entre les relevés de gaz lors des homologations et ceux effectués lors d’une étude du ministère de l’écologie français. PSA de son côté est le seul constructeur automobile à livrer depuis quelques mois les consommations et émissions de ses véhicules les plus vendus lors de conduite en conditions réelles.

Partager cet article
Repost0
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 12:36
Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.
Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.
Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.

Citroën crée la surprise pour le Mondial de l’automobile 2016 et ne compte pas laisser le champs libre aux autres constructeurs généralistes dans le segment des grandes berlines.

En effet, la marque aux chevrons lève le voile sur un grand concept car de 4.85m de long soit 7cm de plus que l’actuelle Citroën C5. Pour ce qui est de la carrosserie, le mot d’ordre est l’aérodynamique comme l’évoquent les deux premières lettres du nom du concept car : Cx (signifiant coefficient de pénétration dans l’air). Ainsi les prises d’air dans le bouclier avant ne s’ouvrent que s’il est nécessaire de refroidir le moteur, des volets mobiles latéraux changent de position afin de privilégier l’efficience, et un aileron rétractable est présent sur la malle arrière comme sur la Citroën C6.

En ce qui concerne la carrosserie, nous notons des roues de 22 pouces rejetées au quatre coins afin d’obtenir un empattement maximum de 3m plaisant aux chinois et favorisant l’habitabilité à bord. Comme sur beaucoup de concept cars récents la signature lumineuse est très travaillée. Effectivement, à l’avant les feux diurnes forment un V, et les feux à 3 modules de LED directionnelles sont rejetés dans le bouclier. A l’arrière, la signature lumineuse est assurée par de la fibre optique laser à effet 3D très à la mode chez PSA. Clin d’œil historique à la Citroën Cx commercialisée dans les années 70-80, la lunette arrière est concave et le capot est long.

Cela laisse présager de la présence d’un gros moteur. Si la puissance totale est respectable avec 300ch, le Citroën Cxperience a recours au petit 1.6THP essence de 150ch ou 200ch associé à un moteur électrique de 80kW qui anime de train arrière et un boite de vitesse électrifiée de 8 rapports. Cela permet d’avoir 4 roues motrices (qui sont aussi directionnelles) et une autonomie de 60km en tout électrique. La recharge des batteries s’effectue en 4h30 sur prise classique ou 2h30 à l’aide d’un chargeur plus puissant. Il s’agit de la motorisation que nous pourront retrouver dès 2018 sur le prochain SUV DS 6. Afin de limiter l’encombrement et d’avoir un centre de gravité bas, PSA placera les batteries sous les sièges. Le Citroën Cxperience, s’il est commercialisé, reposera sur la plateforme EMP2 permettant de reprendre cette technologie.

Les portes antagonistes ouvrent sur un habitacle très épuré, sobre et moderne. La planche de bord en ronce de noyer accueille en son centre un très grand écran de 19 pouces de diagonale. L’espace est très lumineux grâce à un toit largement vitré. Les sièges sont recouverts d’un tissus « jaune agrume ». Ceux-ci devraient être très confortables car, rappelons le, Citroën travaille actuellement sur une nouvelle mousse à mémoire de forme favorisant grandement le confort. Tous les véhicules de la marque aux chevrons lancés à partir de 2017 en seront dotés.

Les équipement high-tech ne sont pas oubliés : rétroviseurs caméra, tablette mobile permettant d’accéder aux réglages depuis les places arrière, affichage tête haute, hauts parleurs et micro intégrés aux appuis-têtes… Cette Citroën Cxperience sert aussi à présenter la nouvelle suspension propre à Citroën. Elle dispose ainsi de butées hydrauliques progressives. Nous l’avons compris, la notion d’hyper-confort est toujours dans l’ADN de la marque.

Reste maintenant à Citroën de nous dire sir ce concept car annonce la prochaine Citroën C5 ou si il s’agit simplement d’une étude de style dont les éléments seront partiellement repris par les futurs véhicule de la marque. Selon nous informations, Citroën hésite entre une silhouette atypique et une autre plus classique pour remplacer l’actuelle Citroën C5 dont la production sera stoppée en 2018. Cette silhouette atypique va donc servir à recueillir le ressenti du publique Rappelons le, le haut de gamme chez PSA est réservé à la marque DS. Cette grande berline aux chevrons ne devra donc pas empiéter sur le segment de marché de DS.

Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.
Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.
Citroën Cxperience : le retour de la grande berline chez Citroën.
Partager cet article
Repost0
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 15:31
Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.
Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.
Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.

Ca y est La branche de luxe du constructeur à l’étoile a levé le voile sur son concept car présenté à Pebble Beach. Il s’agit de la Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.

Comme le laissait présager le teaser du début de semaine, le capot est interminable, et l’arrière est fuyant comme sur les luxueuses sportives des années 30 dans un soucis d'aérodynamisme. La longueur totale est légèrement inferieure au 6m puisqu’elle atteint les 5.70m. La calandre est béante, prête à dévorer le bitume. De plus, l’absence d’échappement et les rumeurs laissent à supposer que ce paquebot serait propulsé par un ou plusieurs moteurs électriques.

​Nous pouvons accéder à bord grâce à de magnifiques portes papillons. L'intérieur se veut totalement futuriste avec des sièges très enveloppants et une planche de bord réduite au minimum; l'intégralité des informations sont projetées sur toutes la largeur du parebrise afin de pouvoir les consulter sans quitter une seule seconde la route des yeux. En outre, les rétroviseurs de très petites tailles cachent en fait des caméras permettant la rétro vision.

De manière plus réaliste, si cette Mercedes-Maybach Vision 6 Concept conduit à un véhicule de série, il s’agira sans doute d’un version revisitée de la Mercedes classe S Coupé dans des proportions plus raisonnables si on peut encore parler de raison dans ce niche du marché automobile. Espérons que Mercedes osera sauter le pas pour concurrencer la Rolls-Royce Phantom Coupé.

Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.
Mercedes-Maybach Vision 6 Concept.
Partager cet article
Repost0
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 12:47

BMW se prépare à tirer sa gamme vers le haut. En effet nous devrions découvrir dans les années à venir deux modèles coiffant la gamme du constructeur à l’hélice.

Le constructeur munichois n’entend pas laisser le champs libre aux Mercedes classe S coupé et cabriolet. Effectivement leur concurrente chez BMW s’appellera série 8. Il s’agira donc d’un grand coupé luxueux, technologique et non pas d’une super car basse comme l’était la BMW série 8 des années 90. Sous le capot devraient être présentes les motorisations des BMW 750i, le V12 de 600ch de la 760i et probablement une version hybride.

Afin d’éviter une concurrence interne avec la BMW série 6, le positionnement de celle-ci sera revu. Fini donc le coupé sur base de BMW série 5. Ainsi la prochaine série 6 devrait être un véhicule à motorisation centrale arrière concurrent de la Porsche 911 à moins que la gamme de la BMW i8 se développe.

BMW souhaite aussi s’attaquer aux modèles Mercedes-Maybach avec un véhicule bénéficiant d’une nouvelle appellation chez BMW : la série 9. Il s’agira en réalité d’une BMW série 7 rallongée bénéficiant d’une carrosserie inédite. Cette BMW série 9 reprendra les moteurs les plus puissants de sa petite sœur série 7. La BMW série 9 pourrait donc être une concurrente frontale de la Rolls-Royce Ghost dont la marque appartient à BMW.

L'avenir de BMW, qui disait ne plus vouloir faire la course aux immatriculations avec Mercedes, s'annonce donc prometteur.

Partager cet article
Repost0